Naissance, croissance, décadence et renaissance de l’hémodialyse à domicile

  • Alain Meyrier Université Paris-Descartes, HEGP
Mots-clés: hémodialyse à domicile, fistule, shunt, histoire, Hémodialyse à domicile, fistule, shunt, histoire

Résumé

La première publication sur l’hémodialyse de suppléance, en 1960 fut suivie en 1963 des premiers cas d’hémodialyse à domicile. La mise au point d’appareils délivrant un mélange d’électrolytes et d’eau assortis de dispositifs de sécurité fut à l’origine de machines individuelles compatible avec la dialyse à domicile.  On démontra en 1964 que la dialyse peut être nocturne et sans assistance. Cela conduisit à une augmentation progressive du nombre des dialysés à domicile dont le % en France était de ≈20% pour un total de ≈ 6 000 hémodialysés vers la fin des années ’70. Le déclin fit suite à la création d’unités dites d’autodialyse qui incita une majorité de patients à quitter la dialyse à domicile et une majorité de néphrologues à abandonner cette option. La renaissance de la dialyse à domicile peut être datée de 2012, avec l’apparition du dialysat en poches permettant une dialyse quotidienne à bas débit, avec une efficacité et une tolérance remarquables. Le nombre de dialysés  à domicile augmenta de 307 en 2014 à 374 en 2016 et à 448 à la fin de 2018, ce qui était essentiellement dû à la dialyse quotidienne dont le nombre passa de 55 à 374 et atteint 448 aux mêmes périodes. Certes ce nombre est faible au regard des ≈46 000 hémodialysés en France, mais la tendance se fait vers une renaissance de l’hémodialyse à domicile, majoritairement quotidienne.

English Abstract

The first publication in 1960 on maintenance hemodialysis was followed in 1963 by some reports on dialysis in the home. The introduction of proportioning pumps and concentrated electrolyte solutions led to developing single-patient machines and safety devices that made home hemodialysis possible.  It was demonstrated in 1964 that home hemodialysis can be done overnight, unattended. This led to a steady rise in the number of patients treated at home. The percentage in France was ≈20% by the end of the seventies, out of a total of  ≈ 6 000.  The decline began when Public Health authorities authorized a program of ‘’limited – care’’ units.  A loophole in the regulations led to a massive transfer of patients to these units and a rapid decline of home HD. The revival can be dated to 2012 with the development of disposable dialysate bags that make low flow daily home HD feasible. Efficacy and tolerability are such that the total number of patients treated at home rose from 307 in 2014 to 374 in 2016, owing to those on daily hemodialysis -  an increase from 55 in 2014 to 374 in 2016 and 448 by the end of 2018. Currently, ≈46 000 patients are hemodialyzed in France.   The % of those treated at home is very low but the trend is to a steady increase.

 

Licence Creative Commons
Cette revue est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Publié le
2018-12-23